Dijon, Bibliotheque publique de Dijon, MS. No. 352





[Foreword]



P R O L O G U E S



a (188 b) Onne doit mie croire que sains benois qui cest livre escrist por armes edefier. et por droit mener vie d'ome si com li nons demonstre kar il l'apiele riule : volsist plus estudier en biel latin querre. et en obscures paroles acoupler ke en estruire ceus por cui il l'escrist en boenes vertus.



b Et es il par cest livre les volt aprendre : donc volt il k'il l'entendissent.



c Et qui plus clerement l'entent : plus i trueve de ensegnement.



d Et cui plus est li languages desploies : plus en puet estre edefies. kar quant on voit mius le boine viande : plus volentiers le maniue on. et qui muis puet avenir l'escuele plus i puise.



e A ce que il ententi faire par le latin. enten ie faire par le romans.



f Donc ne me doit nus reprendre se ie en espondant le riule ne porsiu del tot les paroles del saint. et se io ne di (189 a) mot mot en romans ausi com il dist en latin. kar ia si clerement ne me poroit on entendre. ne tant ne deliteroit oir. ne tant ne porfiteroit retenir cum se io quier les plus usées paroles.



g Por o vuel ensi espondre les sains atirements de le riule que le sens et li entendemens que li sains i eut : ne se changera. Ia soit ce que les paroles sanlent en aucuns lius changiés.



h Ne ie n'en osterai del sien. ne ie n'i meterai del mien. se on bien eswarde le sens del livre. se tant non que ie changerai le fie les mois qui afierent as homes. et meterai mos qui afierent femmes si com abeesse por abei et nonain por moine. et tels choses por ce que ie le fac oes femmes.



i Si pri totes celes cui li livres sera. et cui il porfitera. k[e] por celui cui eles vuelent plaisir par les atiremens qui ens sunt escrit facent orison por le povre martin ki en l'espondre (189 b) s'est travellies. ke dius qui por nos vuolt estre travellies ne consente ke il perde sen traval.



j Mais par cest traval et par autres trespasssans puist eschiver les travaus qui sunt sans repos. et conquerre le repos ki est sans traval. en paradis. Amen.





[Prologue]



CI COMENCE LI PROLOGUES DE LE RIULE SAINT BENOIT. ASCULTA.



1 Escolte fils les comandemens del maistre cline l'orelle de ten cuer et reois volentiers les dos amonestemens del piu pere et si le aemplis par oevre



2 por ce que tu puisses celui repairier par travallant obedience de cui tu estoies eslongies par pereceuse inobedience.



3 Quicunques vues laissier propres volentes et por estre chevalier au verai roi ihesucrist prendre les armes fors et (190 a) cleres de obedience : ti s'adrece me parole.



4 Tot avant te vuel amonester quelcunques bien tu comences que tu par orison engresse et anguisseuse requeres diu k'il le parface.



5 si que il qui ia nos a daigné conter el nombre de ses enfans : ne truist en nos oevres ochison de corocier.



6 kar ensi nos covient tos tans obier lui que nos ne puissiemes ne mie seulement ke il qui pere est ne nos desirete qui soumes si enfant :



7 mais que il qui sires est redoutes ne soit meus ire par nos meffais et nos envoit en parmenable paine come felons sers qui ne le volrent sivir parmenable gloire.





Exurgamus ergo.



8 Levons donc sus le semonse de l'escripture qui dist. Tans est de nos lever de dormir.



9 Ovrons les oels devine clarté. et escoutons ausi com tot esbahi le vois nostre segneur qui chascun ior nos escrie et dist.



10 Se (190 b) vos oes hui le semonse diu. n'enduriscies mie vos cuers.



11 Et ailleurs dist. Qui orelles a por oir droit : si oie que li sains esperis dist.



12 Et que dit-il? venes mi enfant oies me ie vos aprenderai le cremeur diu.



13 Et ailleurs. Coures entrues que ior aves que li nuis ne vos sosprengne.



14 Et nostre si [re]quert entre si grant pule les siens ovriers : redist en autre liu.



15 Qui est li hom qui vuelt avoir vie et desire veoir boens iors?



16 Et se tu ce respons io : nostre sire te dist.



17 Se tu vuels avoir veraie et parmenable vie warde te langue de mal dire et le bouche ke ele ne die parole de boisdie. Eschive le mal et fai le bien. quier pais si le troveras.



18 Et quant vos ares o fait : mi oel eswarderont sor vos. et mes orelles seront vos prieres. El anois que vos m'apeles dirai io vees me ci.



19 Mes tres chieres sereurs quel chose nos doit estre plus douce (191 a) de ceste vois nostre segneur qui nos semont?



20 vees que nostre sire par se pieté nos moustre le voie de vie.





Succinctis.



21 Or donc aignons nos rains de foi et de boines oevres. si nos en alons le voie de diu par conduit del euvangile ke nos puissons celui qui nos a apelés veir en sen regne.



22 El quel regne nos volons habiter bien sace on que on n'i puet parvenir se on n'i ceurt par boenes oevres.



23 Demandons nostre segnor auvec le prophete et li disons. Sire qui habitera en ton saint tabernacle? Qui reposera en te sainte montaigne?



24 A ceste demande sereurs oies que dius nos dist qui le voie nos ensegne.



25 Cil qui entre sans ordure. et qui fait oevre de droiture.



26 que en sen cuer devise verité et de sa langue n'a dit parole de boisdie.



27 Ki mal n'a dit sen proisme. qui n'a reciut reproce contre ses proismes.



28 Qui refuse le maligne espe-(191 b)-rit del eswart de seu cuer et maine nient ses mauvais enhortemens et retient ses pensées entrues que eles sunt petites et legieres vaincre. et les hurte le piere c'est ihesucrist.



29 qui por le cremeur diu ne sunt orguelleus de o que bien se wardent. ains croient que cil bien meesme k'il font ne vienent mie d'aus mais de diu



30 et essaucent nostre segneur ovrant en eaus et dient auvec le prophete.

Sire ten nom done le gloire nient nos.



31 Ensement messires sains pols de se predication n'en traioit nient lui. quant il disoit. Par le grace de diu sui ce que ie sui.



32 Et en un autre liu. Qui se glorefie si se glorefit en diu.



33 Por ce dist nostre sires en le euvangile. Celui qui mes paroles ot et les met oevre ferai io sanlant sage home qui se maison fist sour piere.



34 si vinrent li flueve et venterent li vent et hur-(192 a)-terent cele maison mais ne chai mie car ele estoit fondée sor piere.



35 Nostre sires qui ces paroles dist si atent tote ior que nos doions respondre ces siens enhortemens.



36 Et por ce nos a il doné trives tos les iors de no vie ke nos nos amendons de nos mals



37 si com dist li apostles. Enne sés tu que li soufrance diu te maine repentance?



38 kar li puis sire dist. Ie ne vuel mie le mort del pecheur mais k'il se convertisse et vive.



Cum ergo et cetera.



39 Chieres sereurs quant nos demandaumes nostre segneur de celui qui habitera en sen tabernacle : nos oiemes le comandement par coi on i habitera. Et se nos aemplisons l'office del habitant.



40 nos serons iretier del regne des ciels. Or n'i a donc fors del apparellier nos cuers et nos cors por servir l'obédience des comandemens diu.



41 (192 b) et o que nos ne porons faire par force de nature : prions diu que il le nos aint faire par sa grace.



42 Et se nos volons fuir les painnes d'infier et venir le vie parmenable



43 entrues que nos avons loisier. et que nos somes en cest cors. et k'il nos loist en ceste vie qui est ausi come iors exploitier.



44 il nos covient coure et ci faire ce que parmenablement nos puist valoir.



45 Et nos covient donc faire une escole del service diu



46 nos ne cuidons establir nule chose trop aspre ne trop grief.



47 Et nequedent si on i trueve aucune chose un petit estroite si com raisons et droiture nos ensegnera por amender les visces :



48 por ce ne t'enfui mie lues por peur de le voie de salu on ne puet entrer se par estroite entrée non.



49 Mas puis que on est auques avancié par boene conversation et par feel. et cil cuers est eslargis par une doceur d'amor si grant que on (193 a) ne puet comprendre: donc va on le cours par le voie des comandemens diu ce troverons nos.



50 si que iamais ne volrons departir de s'escole ains parmanrons en la siue doctrine dusque le mort en l'abeie. et partirons par patience as souffrances ihesu crist por ce que nos puissons estre compagnon de sen regne.





[Chapter 1]



Des manieres des moines. Monachorum.



1 Quatre manieres de moines sunt.



2 Li une si est de moines qui sunt en abeie qui servent diu desous abei u desous aucune riule.



3 Li autre si est de sains hermites que li auquant apelent anacorites qui ne sunt mie novisce ne novielement converti ains ont longuement esté converti esprové en abeie.



4 et sunt bien sage de combatre coutre l'anemi. come cil qui ont esté longement en escole auvec pluseurs.



5 et sunt bien estruit en le commune batalle de leur freres d'entreprendre (193 b) le singuler estor del hermitage. c'ést uns contre un cors cors qui ia sunt seur sans confort d'autrui. et pueent iouvir de leur seule main et de leur brac les assaus de l'anemi en diu qui les aiue.



6 Li tierce maniere de moines noire et laide apele on selonc le latin sarabaites. Cil ne sunt esprové desous nule riule ne destraignement de maistre. si com li ors en le fornaise. mais amolie en nature de plum.



7 et wardent encore feelté au siecle par oevres, et mentent diu par leur tonture.



8 Si mainent doi et doi u troi et troi. u uns par lui sans pasteur. enclos nient es berchius nostre segneur : mais es leur propres.



9 Et leur est en liu de loi leur delis de leur desiriers. kar il apelent sainte chose quanque il cuident et eslisent. Et ce que il ne vuelent k'il ne loise.



10 Le quarte maniere de moines (194 a) puet on apeler auques en porsivant le latin. u errans. u tornieurs qui tote leur vie oirrent et tornient par diverses contres. et seiornent trois u quatre [iors] par abeies et par celes de pluiseurs.



11 nient estable. ne onques areslant mais vai. et serf leur propres volentés et as delis de le char. et pieur en totes choses ke sarabaite.



12 De le tres chaitive conversation de ces deus daerrains : est li taisirs miudres que li parlers.





13 Or les laissons donc et si nos prendous l'aiue de deu ordener le tres fort maniere de moines d'abeie.





[Chapter 2]



Quele li abeesse doit estre. Abbas.



1 Li abeesse qui est digne d'estre deseure les autres doit tos tans avoir en memore coment on le nome et mostrer par oevre sen grant non.



2 kar ele tient le liu de ihesucrist en l'abeie puis que ses nons porsiut le non de lui (194 b)



3 si com dist li aposteles. vos aves reciut l'esperit de ceus qui dius a par se grace fait ses enfans. el quel esperit nos l'apelons abé et pere.



4 et por ce li abeesse ne doit ensegnier ne atirer comander nule chose contre le comandement nostre segneur dout dius le deffende.



5 Mais ses comandemens et sa doctrine doit estre li levains de le iustice diu. et faire lever les cuers de ses disciples.



6 Tos tans ait en memoire li abeesse. que on fera enqueste al horrible iugement. et de le siue doctrine et de l'obedience de ses desciplinés.



7 Et sache li abeesse ke li paistres sera en coupe de ce que li sire cui les berbis sunt trovera en eles petit de conquest.



8 Et par tant sera li paistres delivres s'il a bien mise s'entente as brebis guicheuses et inobediens et totes manieres de medecine leur oevres languereuses



9 que il puist dire (195 a) au iugement nostre segneur auvec le prophete. Sire ie ne repus mie te droiture en men cuer. ains anunai te verité et ten saulvement ceus que io devoie garder. et il n'en avoient cure ains me despisoient.



10 Ensi sera delivres. et les mauvaises berbis qui aront esté inobediens lui : seront livrées mort parmenable.





Encore de l'abeesse. Ergo cum aliquis.



11 Quant aucune reoit le non d'abeesse si doit doctriner ses desciples de double doctrine.







12 Demoustrer toutes manieres de bien et de saincté plus par oevre que par parole. A celes qui sunt entendans et aparelliés de reoivre : doit aununcier par paroles les comandemens diu. et as durs cuers et mal entendans les doit mostrer par oevre.



13 Totes les choses que ele blasmera ses desciples : doit mostrer en ses oevres ke on (195 b) ne les doit mie faire. por ce ke ele qui les autres chastie ne soit trovée siuvable



14 ke dius aucune fie ne li puist dire. Por que annunces tu mes droitures et entreprens men maistire par te bouche. et tu meesmes hes discipline et as puerieté mes paroles darier ti.



15 Et qui en l'uel ten proisme vois si cler le busche ne veoies mie le tien le bauc.



16 Li abeesse ne doit mie faire desevrement de persones en l'abeie



17 ne plus amer l'une que l'autre se celi non cui ele trovera melleur en boines oevres et en obedience.



18 ni metre celi qui de hautes gens est née deseur celi qui de sers u de basse gens est issue s'il n'i a autre ochison raisnable.



19 Mais se ele voit raisnable ochison en aucune de plus avant metre en l'ordene : si le face. Et se ele ne voit autre ochison ke de linage : si tiegue chascu-(196 a)-ne sen liu.



20 kar soit sers soit frans tout somes un en ihesurcrist. el maintenous tot un service de chevalerie desous un segneur. kar diu n'a nule desevrance de persones.



21 En ce seulement serons lui desevré : s'il nos trueve melleurs des autres en boenes oevres et plus humles.



22 Donc ait li abeesse totes yvel charité et chascune doinst descipline selonc se deserte.





Encore de l'abeesse. In doctrina.

23 En se doctrine doit li abeesse tos tans warder celi forme que li aposteles ensegne. l il dist. Destraing. et prie. et blasme.



24 cst met le tans tans. et as asperités. blandissemens. durtei ele doit avoir. cruelté de maistre et pitié de mere.



25 Les wischeuses et les mal dontées doit destraindre durement. Les obediens et les deboenaires et patiens enorter et priier de mius faire. Les negligens (196 b) et despisans blasmer et chastier.







26 Ne doit mie metre en nonchaloir les pechiés des forfaites. mais esrachier quanque ele puet lues k'il comencent naistre. Soviegne li de hely le prestre de sylo de cui dius prist veniance por le mauvaise doctrine ke si enfant eurent de lui.



27 Les honestes et bien entendans repregne une fie et autre par amonestement de parole.



28 Les anvieus cuers et durs et orgulleus et inobediens destraigne tant tost com ele peroit le meffait. Sace que li escriture dist. li fous ne se chastie mie por paroles.



29 Et un autre liu dist. Bat ten enfant de le verge si deliverras s'arme de le mort.





Encore de l'abesse. Meminisse.



30 Li abeesse doit tos tans avoir en mémoire ce que ele est coment on l'apiele. et savoir ke celui demandera on plus cui on a plus commandé.



31 Et sache com haute besoigne et grief ele a (197 a) entrepris. si com governer armes et servir tantes gens de diverses manieres. L'une li covient mener par douceur. l'autre par durement reprendre. L'autre par souvant enhorter.



32 et si conformer et atemprer toutes selonc le maniere et l'entendement de chascune. ke ele ne compre le damage et le descroissement des berbis qui li sunt comandées. et se puist esioir se li noresons diu est acriute en se warde.



33 Sor toutes choses soit soigneuse del salu des armes qui comandées li sunt. Ne mete mie plus grant entente es choses trespassans et es terriencs et defalans.



34 Mais penst tos tans que ele a entreprises les armes warder dont ele doit rendre raison.



35 Ne se excuse mie de povres teneures. Soviegne li de l'escriture qui dist. Tot avant querres le regne diu et se droiture. et toutes autres choses vos seront auvec (197 b) aparelliés.



36 Et en autre liu. Nule chose ne faut ceus qui diu criement.



37 Sache que ele a entrepris armes conduire. et se porvoie com por rendre raison.



38 Et de tantes armes com ele a en se cure : sace certainement ke au iugement li covenra rendre raison de totes et de le siue meesme auvec.



39 Et se ele crient ensi ades l'enqueste qui sor le pasteur sera faite des berbis qui comandées li sunt.



40 quant ele sera en soing coment ele contera por autrui : si sera plus soigneuse de li meesme.





[Chapter 3]



De demander consel as sereurs. Quotiens.



1 Quant aucunes grans besognes seronet faire en l'abeie si doit li abeesse assanler tot le covent le leur die le besoigne.



2 Et quant ele ara oi le consel des sereurs si recort en li meesme ce que chascune ara dit et face ce que mius li sanlera.



3 Et por ce les doit ele totes assanler. ka[r] dius le fie done savoir (198 a) le meneur ce que mius est.



4 Et ensi covient toutes doner consel. et warder toute humilité ke nule ne defende en estrivant ce que mius li sanlera.



5 mais totes se tiegnent al esvuart l'abeesse si ke ce ke plus sain li sanlera et que ele en iugera soient totes obediens.



6 Mais ausi com il les covient obeir com desciples li ki leur maistre est : ausi covient il li ordener tot sagement et tot droiturierement.



7 Ensi doivent totes sivir en totes choses le riule qui leur est mestresse ke nule ne se puist desvoier folement.



8 Nule ne doit sivir le vole[n]té de sen cuer.



9 ne estriver anvieusement contre l'abeesse de nule chose.



10 Et se ele le fait : se li face on sentir le discipline de le riule.



11 Et totes voies li abeesse meesme face quanque ele fait en cremeur de diu et selonc le riule. Et sace bien ke [de] tots ses iugemens (198 b) rendera raison au tres droiturier iuge.



12 Se ele a aucunes legieres choses faire de besoignes de l'abaie si le face par le consel des ainsnées



13 si com li escriture dist. Fai totes choses par consel : si ne te repentiras mie apres le fait.





[Chapter 4]



Quel sunt li estrument de boenes oevres. In primis.



1 Tot avant doit on diu amer de tot sen cuer de tote a'arme. de tote se force.



2 et apres sen proisme si com li meesme.



3 Apres se covient warder de faire homicide.



4 et adultere



5 et larecin.



6 de covoitise.



7 de dire faus tesmonage.



8 honorer totes gens.



9 et ne face on autrui ce que on ne vuelt soufrir d'autrui.



10 Apries doit on renoiier li meesme et sivir ihesu crist :



11 le cors destraindre.



12 fuir les delis.



13 amer abstinence.



14 relever les povres.



15 revestir le nu.



16 visiter le malade.



17 ensevelir le mort.



18 secorre celui qui est en tribulation.



19 conforter le triste.



20 (199 a) traire soi ariere des afaires del siecle.



21 nule chose amer avant ihesu crist.



22 nient aemplir se mau talent.



23 ne eswarder tans de vengier.



24 ne avoir boisdie el cuer.



25 ne doner fause pais.



26 ne laissier karité.



27 ne iurer que on ne se pariut par aventure.



28 et warder verité et en cuer et en bouche.



29 ne rendre mal por mal.



30 nului faire tort. soufrir en patience le tort fait d'autrui.



31 amer ses anemis.



32 nient maudire le mal disans mais beneir.



33 sostenir persecution por droiture.



34 nient estre orguelleus.



35 ne trop boire de vin.



36 ne estre trop ma[n]geur.



37 ne trop dormeur.



38 ne pereceus.



39 ne murmurieus.



40 ne detraieur.



41 metre en diu sen esperance.



42 diu savoir gré se on se voit en aucun bien. et nient lui traire.



43 Et se on se voit en malvais estat : sor lui traire le coupe .

nient sor diu.



44 cremir (199 b) le ior del iugement.



45 redouter infier.



46 desirer par espirituel covoitise vie parmenable.



47 avoir adies le mort devant ses iels.



48 warder en toutes eures les fais de se vie.



49 savoir certainement que dius le voit en tos les lius il est.



50 Les mauvaises pensées qui vienent sen cuer tant tost hurter ihesu crist et descovrir sen confesseur.



51 warder se bouche de mauvaise parole



52 hair molt parler.



53 vaines paroles por faire rire eschiver. warder de molt rire.



54 et de tel ris nomeement qui le cors fait crosler.



55 Les saintes leons oir volentiers.



56 sovent estre en orison.



57 chascun ior recorder en orison ses meffais en plorant. u en plaignant.



58 et de ces mals meesme li warder en avant.



59 nient metre oevre les desiriers de le char.



60 Hair se propre volent.



61 obeir au comandement de sen maistire en totes choses ius se on le (200 a) voit faire autrement ke on ne doit. et souvenir del comandement diu que il dist des phariseus. faites ce que il dient et ne faites mie ce que il font.



62 Nient voloir estre apelé saint anois que on le soit. Mais anois estre por ce ke on le puist dire veraiement.



63 maitre oevre chascun ior les comandemens diu.



64 amer chasté



65 nului hair.



66 eschiver envie et ialousie.



67 nient amer tenon.



69 fuir vaine glorie et vantance.



70 honorer ses ainsnées.



71 amer ses mainsnées.



72 priier por ses anemis en l'amor de ihesu crist.



73 reconcilier par tot anois que solaus li enconse.



74 de le misericorde diu en nul puint desperer.



75 Ves ci les estrumens del mestier espirituel.



76 Se nos en ovrons ior et nuit assiduelment et le metons en sauf dusque au ior del iugement : nos en receverons celui louier que dius nos a promis.



77 que iels sé puet veir. (200 b) ne orelle oir. ne cuer d'ome comprendre. que dius a aparellié ceus qui l'aiment.



78 les officines nos devons ouvrer ententivement de ces estrumens : ce sunt li encloistre de l'abeie. et estabilites en congregation.





[Chapter 5]



De obedience. Primus.



1 Li premiers degres de humilité si est obedience sans demorance.



2 Ceste afiert celes qui nule chose ne prisent avant ihesu crist



3 qui por le saint service que eles ont entrepris. u por le peur d'infier. u por le gloire de vie parmenable



4 tant tost com leur maistre leur comande aucune chose sans detrier le font ausi come se dius leur euist comandé.



5 Por teles dist nostre sires. Cis pules obeist mi seulement par oir dire.



6 Et as maistres dist. Qui vos ot il ot mi meesme.



7 Teles laissent tant tost les choses qui leur sunt et guerpissent propre volentei.





8 et desblaent lues lor mains et laissent (201 a) parfaire ce que eles faisoient et s'encourent del pié d'obédience le vois del comandement et le metent oevre.



9 Et ausi com en un cours sunt parfait tot ensanle et li comandemens del maistiere et les oevres de le descipliné obedient. kar igneletes de le cremeur diu fait ces deus choses communement plus hasteement esploitier.



10 Et por ce que amors les fait vie parmenable :



11 si sunt entrei en l'estroite voie dont nostre sire dist. Estroite est li voie qui mainne vie



12 et ne vuelent mie vivre par leur iugement. ne obeir leur desiriers ne leur delis ains se metent en abeies et vivent par autrui iugement et par autrui comandement. et ont abeesse deseure eles.



13 Teles sans doute porsivent celi sentence ihesu crist qui dist. le ne vieg mie por faire me volenté : mais le volenté celui qui m'envoia.



14 (201 b) Mais donc sera cele obedience recute diu et douce as gens se on ne fait ce que comandé est coardement ne lentement ne teuement ne murmuranment. ne respendant ensi que on mostre ke on le fait enuis.



15 kar li obedience que on rent sen maiestire est rendue diu. Ce dist il meesme. Qui vos ot il ot mi meesme.



16 Et de boen cuer le covient faire kar dius aime celui qui haitiement done



17 kar se li disciple obeist de dolant cuer et murmure vient [ne mie] seulement de bouche mais del cuer



18 encor face ele ce que comandé li est : dius ne le reoit mie. kar il eswarde le cuer murmurant



19 et de tel obedience ne li set gré. ains en conquert le torment des murmurans se ele ne s'en amende par peneance.






Continue with Chapter 6
Return to Table of Contents
Return to Feminist Benedictine Rule Page




 

Rev. 12.ii.2000 / www.osb.org/aba/rb/feminine/dijon/dijon1.html