Dijon, Bibliotheque publique de Dijon, MS. No. 352





[Chapter 55]



Vestimenta. Des vestures.



1 Viestures doinst on as sereurs selonc le maniere des lius eles mainent et le temprance del tans



2 kar es froides terres covient plus de dras et es chaudes mains.



3 Ceste porveance soit en l'eswart de l'abeesse.



4 (234 b) Nous sanle ke es tieres temprées puist chascune soufire une cote et une coule u uns manteaus.



5 En yvier soi li coule u li manteaus velus. en esté simple. u viés.



6 et uns scapulaires por les labeurs. Et chauces et cauons et sollers.



7 De de coleur ne de le grossece de totes ces choses ne face onques li none plait. mais tels come on les puet trouver el pais eles mainnent u ke on puet avoir melleur marchiet : pregnent.



8 Et li abeesse porvoie le mesure ke ces viestures ne soient trop courtes celes qui les viestent mes mesure.



9 Celes qui prendent les nuves si rendent tant tost les vieses por metre en sauf. ues les povres.



10 Asés puet soufire chascune ke ele ait deus cotes et deus coules u deus manteaus por les nuis et por le laver



11 li sourplus est sourfais et leur doit on to-(235 a)-lir.



12 Les chauons et tot ce que viés est rende on tos tans quant on prent les nués.



15 Leur lit soient tel une nate. et uns estrais. et uns langes. et uns orelliers.



16 Les lis doit li abeesse sovent cerchier. ke aucune n'ait chose que ele ne doive avoir.



17 Et se ele i trueve chose ke aucune ait sans congié : si en pregne griés veniance.



18 Et por ce que cis visces de proprieté soit del tot esrachies : si doinst li abeesse chascune totes les choses dont eles ont mestier.



19 coules. u manteaus cotes. chaucementes. couteaus. agulles. et autres choses dont eles on mestier si ke nule ne se puist escuser par besogne ke ele ait.



20 Et eswart tos tans li abeesse tos tans le sentence des fais des aposteles. ke on donoit tos ce que mestiers estoit chascun.



21 Or eswart donc li abeesse les febletés des besoigneuses. nient le mauvaise volonté des en-(235 b)-vieuses.



22 Et nequedent en tos ses iugemens eswart le weredon de diu.



[Chapter 56]



De le table l'abeesse. Mensa abbatis.



1 Li table l'abeesse soit ades auvec les hostes.





2 Et totes les fies qu'il n'i a hostes : si puet apeler les queles nonains ke ele vuelt por mangier auvec li.



3 mais adies laist avec le covent une des ainsnées u déus : por eles warder en discipline.





[Chapter 57]



De celes ki mestier sevent. Artifices.



1 Celes qui sevent aucun mestier en humilité facent leur mestier si li abeesse le comande.



2 Et se aucune por sen mestier s'enorguellist. por ce k'il li sanle ke ele vaille auques et porfite en l'abeie si li toille on le mestier



3 ne iamais ne s'en entremaite. se li abeesse par aventure ne le voit si humilié : ke ele li recomant.



4 Se on vent aucune chose del ovrage celes qui oevrent en l'abeie :wardent celes qui del vendre se mellent



5 ke (236 a) eles n'en retiegnent aucune chose soviegne leur de anania et de saphire se femme dont on list. qui por ce que il retinrent de leur choses que il avoient vendues. et ne misent mi avant tos les deniers : chairent mort as piés des aposteles.



6 Se wargent que cele mors qui ceus feri el cors : ne les fierent en l'ame. se eles sostraient les biens de l'abeie.



7 El vendage meesme de tels choses wart on ke covoitise



8 ne s'i enbate mais aucun peu les doinst on melleur marchié ke li mundain ne font



9 si que dius en tos nos afaires soit glorefies.





[Chapter 58]



Coment on doit recoivre les novisces. Noviter.



1 Quant aucune vuelt venir religion ne li otroit on mie tant tost le compaignie de le maison.



2 mais si come li aposteles dist. Esproves les esperis se il sunt de diu.



3 Et se ele se tient en se proposement : et on voit apres quatre iors (236 b) u cinc ke ele porte en patience les anuis ke on li fait. et ke on li escondist le compaignie del covent. et totes voies ne cesse de prier :



4 si li otroit on le maison et soit al hostel une piece.



5 Puis soit en le cele des novisces L se porpent et maniust et gise.



6 Et soit auvec li une des ainsnées tele qui sunt maniere de conquerre armes qui li entende sogneusement



7 et conoisse se ele veraiement quiert diu. se ele est soileteuse au service diu. obedience tenir. et soufrir roides paroles.



8 et li doit on prechier les durtés. et les aspretés par coi on vient diu.



9 Se ele pormet ke ele remanra establement en sen proposement au chief de deus mois li lise on ceste riule tote en ordene.



10 et li die on. Tels est li lois desous que tu te vues metre. Se tu pues tenir si l'entrepren. et se tu ne pues si t'en va tote delivré.



11 Se ele encore se tient fer-(237 a)-me en sen proposement : si le remenra on le cele des novisces. et l'esprovera on encore en tote patience.



12 Au chief de .VI. mois li relise on le riule.



14 Se ele donc par grant eswart promet que ele tenra tot. et fera quanque on li comandera : si le recoive on en covent.



15 et li face on savoir les estbliscemens de le riule. ke de cel ior en avant ne li loist issir de l'abeie.



16 ne li oster del servage de le riule dont ele a eu si grant loisir de porpenser.



17 Donc doit en le glise devant totes pormetre stabilité et esmiudrement de ses meurs et obedience



18 en le presence de diu et de ses sains. por ce que se ele fait aucune fie contre ce ke ele promet : sace que cil le dampnera cui ele avra gabei.



19 De cele pormesse face chartre au non des sains cui reliques sunt laiens et de l'abeesse.



20 Et cele chartre escrise de se main. u se ele ne set escrire : si le face au-(237 b)-trui escrire. et li novisce i face le signe de le crois. et le mete de se main sor l'autel.



21 Quant ele l'i avra mise sie die trois fies ele meesme cest vier. Suscipe me domine secundum eloquium tuum et vivam et ne confundas me ab expectatione mea.



22 Et li covens meesmes die .III. fies cestui ver. et gloria patri le daerraine fie.



23 puis voist li novisce as piés de totes terre et prit que eles prient por li. Et tres donc en avant soit del covent.



24 Se ele a aucunes choses si les doinst on anois as povres u ele en face don sollempneument l'abeie et nule chose n'en retiegne sen oes.



25 mais sache que en son cors meesme n'avra ele iamais pooir.



26 Donc le doit on en le glise despollier des dras que ele a vestus et vestir les dras del ordene.



27 Et ces dras que ele met ius wart on el vestiaire



28 por ce que se ele par le enortement del anemi dont (238 a) dius le wart ist de l'abeie : ke on li osteroit les dras del ordene et li renderoit on les siens.



29 Et cel escrit que li abeesse prist sor l'autel ne li rende on mie ains le retiegne on et wart on en l'abeie.





[Chapter 59]



Des enfans as haus homes coment on les doit reoivre. Si quis for.



1 Se aucuns haus hom par aventure offre sen enfant diu en aucune abeie. et li enfes n'a mie sen aage : ses peres et se mere feront cel escrit dont nos avons parlé



2 et le meteront sor l'autel atot le main del enfant et tel offfrande come il volront faire auvec si offerront tot ensanle.



3 Et des choses l'enfant [aront] en covent l meesme sor sairement ke al enfant n'en donront ne feront doner nule chose por retenir.



4 Et se ce ne vuelent faire et il vuelent aucune chose doner en ausmosne l'abeie por leur armes :



5 si facent l'a-(238 b)-beie don des choses que il vuelent doner. et retiegnent les fruis s'il vuelent.



6 Ensi ostera on totes doutances ke nule soupeons ne remaigne al enfant par que il soit deceus et voist perdition dont dius le wart si con nos avons veu avenir.



7 Ce meesme facent li povre home





8 et cil qui nule chose n'ent. si facent seulement l'escrit et offrent leur enfant atot l'offrande devant tesmoins.





[Chapter 60]



Ceste sentence qui suit afiert seulement as moines.

Des prestres qui requiere[n]t le compaignie del covent. Si quis.



1 Se aucuns prestres requert ke on le reoive en l'abeie : ne il otroit on mie lues.



2 Et totes voies se il se tient ferm en cel proposement : se li face on tot avant savoir k'il li convenra tenir tote le discipline del ordene



3 et ne l'en relaira on nient. mais soit ensi com escrit est ke on li puist dire. A-(239 a)-mis por que faire venis tu?



4 Et totes voies li otroit on ester apres l'abei et doner les beneions et chanter messe se li abes li comande nient autrement.



5 Et sache qu'il li covient estre sougis le descipline de le riule. et doit tos doner essample d'umilité plus que uns autres.



6 Et se on a aucune besoigne ordener en l'abeie.



7 ne pregne mie warde celui liu que on li a doné por le reverence del ordene. Mais celui qui affiert lui selonc le tans qu'il a esté en l'abeie.



8 Et se aucuns clers ausi a volenté de venir al ordene : si le mete on en moien liu.



9 s'il ausi promet stabilité el liu et tenir le riule.





[Chapter 61]

Coment on doit recoivre nonains estranges. Si quis monachus.



1 Se aucune none de lontaing pais sorvient et vuelt demorer com hoste en l'abeie.



2 et se vuet tenir as costumes (239 b) que ele trovera el liu. et ne grieve le maison par ses sorfais.



3 ains li soufist ce que on li done : se l'i laist on tant com ele vuet.





4 Se ele reprent aucunes choses raisnablement en charité et en humilité si pregne warde li abeesse ke dius par aventure ne l'i ait por ce envoié.



5 Et se ele vuelt el liu demorer tos iors ne li escondisse on mie se volonté puis que on puet bien avo[i]r esprovée se vie en tant com ele a esté hoste.



6 Mais se on le trueve otrageuse u entechié de vices el tans que ele est hoste : ne le escondisse on mie seulement le compagnie del covent :



7 mais on li die honestement que el s'en voist que se mauvestes ne corrumpe les autres.



8 Et se ele est tele cui on ne doive mie doner congié : se ele requiert le provende de le maison si li otroit on.



9 Et n'atent on mie que ele requiere : ains l'en prit on enco-(240 a)-re ke ele demeurt por ce ke les autres prengnent bon essample li.



10 et li die on ke en tos lius est on un segneur et sert on un roi.



11 Et se li abeesse voit ke ele soit digne bien le puet metre en estal deseur aucunes autres.



12 Ce puet ele faire nient seulement le nonain mais d'autres qui vienent del siecle se ele voit que aucune soit de tel vie ke on le doive eslever deseur aucunes autres : bien le puet faire.



13 Mais bien wart li abeesse ke onques ne reoive nonain de abeie coneue por demorer se par le congié non de s'abeesse u par letres de tesmognage.



14 kar li escriture dist ne fai autrui ce que tu ne vuels que on te face.





[Chapter 62]



Des prestres de l'abeie. Si quis abbas.

Ceste sentence afiert as moines tant seulement.



1 Se aucuns abes vuelt aucun ordener prestré u dyakene si eslise des siens tel qui dignes en soit.



2 (240 b) Et cil cui on a fait ordener s'eschiut d'orguel et elation



3 et ne face nule chose se ce non que li abes li comande. Mais ore se tiegne plus estre sougit le riule.



4 Et par l'ochison del ordene : n'oblit mie obedience et le descipline de le riule. Ains entende plus et plus porfiter en diu.



5 Tos tans tiegne le liu del tans k'il vint en l'abeie



6 fors al office de autel. se li abes par aventure et li covens ne le metent plus haut por le merite de boine vie.



7 Mais totes eures sache qu'il li convenra tenir le riule que li prelat de l'abeie aront establie.



8 Se il autrement le fait : il ne sera mie apeles prestres mais rebelles.



9 Et se il ne se vuelt amender par sovent estre repris : on le doit mostrer au viesque et apeler en tesmongnage.



10 Et se encore ne se chastie puis que li forfait sunt aparant : si le doit on ieter hors de l'abeie.



11 s'il est si enresdes k'il ne vuelle obéir ne estre sougis (241 a) le riule.





[Chapter 63]



Des ordenes de le congregation. Ordines.



1 Les ordenes wart on si en l'abeie con li tans de le venue de chascune et li merite de leur vie devise et li abeesse l'atire.



2 Et li abeesse se wart de tourbler le fouc des berbis qui li est comandes et ke ele ne establisse contre droiture aucune chose ausi con ele ait large pooir de faire se volenté.



3 Mais sovigne li ades k'il li covenra rendre raison diu de tos ses iugemens et de totes ses oevres.



4 Selonc les ordenes donc que ele avra establi. et que les sereurs meesmes aront : voisent le pais et le communion et comencent les psaumes et soient en cuer.



5 En quelque liu ke on soit ne face on devision en aages ne mete on por ce plus avant aucune en l'ordene.



6 kar samuel et daniel qui enfant estoient : iugierent les viellars.



7 Donc soient totes si con eles sunt venues en l'ordene. fors celes qui li abeesse a-(241 b)-vra par haut mis plus avant u plus bas por aucunes certaines ochisons si con nos desimes.



8 si ke cele ki est venue le seconde eure del ior en l'abeie : sache ke ele est mains née en

l'ordene de celi qui vient le premiere eure de quelque aage u dignité ke ele soit.



9 Les enfans tiegne on par tot en discipline.



10 Les mainsnées doivent honorer les ainsnées. et les doivent amer les mainnées.



11 Es nons meesmes ait devision et nu ne apeaut l'autre par sen non purement.



12 Mais les ainnées apeleront les mainnées sereurs. et les mainnées apeleront les ainnées dames En ce entendera on reverence de mere.



13 L'abeesse por ce ke ele est elliu de deu apeaut on dame et abeesse. nient por li mais por l'amor et l'oneur de diu.



14 Et ele se porpenst et vive si que ele soit digne de tel honeur.



15 Tot l les sereurs s'enconterront (242 a) requiere li mainsnée beneion de l'ainsnée.



16 Quant li ainsnée trespasse si se liet li mainsnée encontre li. et li face liu por seir. Et ne siece mie li mainsnée se li ainsn[é]e ne li comande



17 ke il soit ensi con escrit est. Avancies li une l'autre par honour.



18 Li petit enfant meesme et les iovenceles tiegnent leur ordenes en descipline



19 en mostier et en refroitoir. mais hors que eles soient : aient warde et descipline dusque adonc que eles aront aage de entendement.





[Chapter 64]



Del eslire abeesse. In abbatis.



1 Quant on doit eslire abeesse si wart on ceste raison ke cele soit abeesse que tos li covens u li plus saine partie encore soit ele petite eslira. selonc le cremeur de diu.



2 Mais celi eslise on que on croit de melleur vie et de plus sage doctrine. Encore soit ele daerraine de totes en l'ordene.



3 Et se tos li covens por leur (242 b) malisse eslist tel persone qui se concort leur vie dont dius les wart :



4 et leur malisse sont seu en aucune maniere : au vesque en cui pooir li lius est. u as abés u as autres crestiens voisins



5 ne suefrent mie que li conseus des mauvais ait force ains eslisent le maison diu tele despensiere qui en soit digne.





6 Et bien sacent qu'il en aront bon weredon s'il le font purement por l'amor de diu. et se pecheront s'il le laissent en nonchaloir.



7 Li abeesse qui eslite est penst adies quel fais ele a encharchié. et cui ele rendera raison de se ballie.



8 Sache que ele doit plus entendre porfiter ke avoir segnorie deseur les autres.



9 Donc le covient estre sage en le loi diu ke ele sache et soit li tresors dont ele traie novieles choses et viés. Si covient que ele soit sobre. chaste. misericors. humele.



10 et que ele aint plus misericorde faire que iugement.



11 ke ele hee les visces. (243 a) et aint ses sereurs.



12 Et face voiseusement les amendes et ne face mie deraison ke ele ne brise le vascel quant ele le vuelt escurer.



13 et crieme ades se foibleté. et penst que on ne doit mie parbrisier le rosel qui ploies est.



14 En ce meesme ne disons nos mie ke ele norisse les visces mais que ele les destruise sagement et en charité. si com ele verra ke mestiers ert chascune si com nos avons dit.



15 Et entende plus ce ke ele soit amée ke cremue.



16 Ne soit mie torble ne triste. ne face trop de nule chose. ne soit mie trop roide. ne trop ialouse. ne trop sospecuse kar ia n'auroit repos.



17 En ses comandemens meesmes ait porveance et eswart : soient selonc diu soient selonc le siecle. Les oevres que ele enioint face par devise et par mesure



18 et penst le discretion iacob qui dist. Se ie fac mes biestes trop travellier en alant : (243 b) totes morrunt en un ior.



19 Donc retiegne ces examples et autres de discretion qui est mere des vertus. Et face totes choses si atempreement ke les fors le vuellent. et les febles ne les fuient.



20 et nomeement que ele wart en tot ceste riule.



21 por ce que quant ele avera bien aempli sen office : ke ele puist nostre segneur oir dire de li ce ke il dist del buen serf qui feelment departi le forment ses sers : et en tans de saison.



22 Veraiement vos di ke ses sires li donra ballie sor tos ses biens.





[Chapter 65]



Del eslire prieuse. Sepius.



1 Il avient sovent que par le election de le prieuse naisent grant escandele



2 kar aucunes enflées del maligne esperit d'orguel cuident estre secundes abeesses et demainnent maistire sor les autres. et norissent les escandeles et font les descordes el covent.



3 et noumeement es lius cil u celes meesmes qui eslisent abeesse : eslisent (244 a) ausi le prieuse.



4 Et de legier puet on peroive con c'est perelleuse chose. kar tant tost con on le eslist : li done on matere de enorguellir.



5 kar ele puet ia penser ke ele soit mis hors del pooir s'abeesse.



6 puis ke cil u celes meesme l'ont eslite : qui eslisent l'abeesse.



7 De ce muevent envies. ires. tenons. detractions. emulations. descordes. desenordenement.



8 si ke quant li abeesse et li prieuse se descordent en aucunes choses : il covient par cele descorde armes perelier.



9 et cil ki sunt desous eus vont perdition en ce que il sostienent les parties par losenge.



10 Et li mals de cel perill revient parmi ceus qui furent ordeneur de tels choses.



11 Por ce nos sanle que mius est por warder pais et amor ke li ordenemens de le prieuse soit el iugement de l'abeesse.



12 Et s'il puet estre par persones si con nos devisaumes : departe on tos les afaires (244 b) de l'abeie si con li abeesse l'ordenera



13 por ce ke une ne s'enorguellisse : quant pluiseurs i aront pooir.



14 Et se li costume del liu le demande et li covens le requiert raisnablement et en humilité et li abeesse voit que mestiers soit :



15 si face prieuse tele con ele eslira par le consell des sereurs qui aient le cremeur diu.



16 Et li prieuse face en reverence les choses que li abeesse li enioindera. et nule chose ne face encontre le vole[n]té et l'atirement de l'abeesse





17 kar ke plus est avant les autres plus le covient soigneusement warder les comandemens de le riule.



18 Et se on le voit entechie de vices u eslevée en orguel. u despiseresse de le sainte riuile si ke ele en soit prove si le doit on amonester dusque quatre fies.



19 Se ele ne s'en amende : si le destraigne on par le descipline de le riule.



20 Et se ensi ne se (245 a) vuelt amender : si li toille on le prieurté et mete on une autré ki digne soit en sen liu.



21 Et se ele apres ce. ne se maintient paisihlement. et ne vuelt estre obediens. si le mete on hors de l'abeie.



22 Totes voies sache li abeesse ke ele rendera diu raison de tos ses iugemens. et wart que envie ne li face blecier s'arme.





[Chapter 66]



Des portieres de l'abeie. Ad portam.



1 A le porte de l'abeie doit on metre une ancienne sage qui sace entendre ce que on li dira et respondre. Et soit si meure ke ele ne voist mie de a et de l mais se tiegne coie.



2 Cele portiere doit avoir un hostel devens le porte ke cil ki venront le truissent ades preste et ele responde ce ke il demanderont.



3 Et tant tost con aucuns hurtera le porte u li povres criera : si responde. Deo gratias u benedicite.



4 et en toute debonaireté de le cremeur diu responde hastive-(245 b)-ment en ardeur de charité.



5 Li portiere se mestiers est ait solas une des iovenes sereurs.



6 Se il puet estre li abeie doit si estre asise ke totes les choses dont on aura mestier soient dedens l'abeie. si con li eaue. li melins. li ortels. li fors. Et que on i puist ovrer de tos mestiers



7 si que il ne coviegne ia les nonains issir hors de l'abeie. kar il n'est mie mestiers leur armes.



8 Ceste riule volons nos ke on lise sovent en covent ke aucune des sereurs ne se escuse de non savoir.







[Chapter 67]



Des nonains ki doivent aler en voiage. Dirigendi.



1 Celes qui doivent aler en aucun liu hors de l'abeie. se doivent comander es orisons de totes et le l'abeesse.



2 Et tos tans le fin de l'orison de l'eure face on mémoire de celes qui sunt hors.



3 Et quant les sereurs repairent de voiage. cel ior ke eles revienent se doivent couchier en le (246 a) glise tiere chascune eure ke on chante



4 et requerre totes leur orisons por leur meffais ke eles n'aient par aventure pechié en le voie. u en veir u en oir malvaise chose u en oiseuse parole.



5 Mais ne doit nule raconter auter choses que ele ait veues u oies hors de l'abeie kar c'est grans destruisemens de viertus.



6 Et se aucune le fait. : si en pregne on veniance.



7 Ensement face on de celi qui sans congié de l'abeesse istera de encloistre. u ira en aucun liu. u fera aucune chose con petite ke ele soit.





[Chapter 68]



Se on comande aucune chose que ele ne puist faire. Si cui fratri.



1 Se on comande aucune sereur aucunes choses trop greveuses et ke ele ne puist iovir totes voies reoive le comandement de sen maiestire en tote debonaireté et en obedience.



2 Et se ele voit entresait ke li grietes del fais sor-(246 b)-monte le mesure de se force : si face savoir sen maiestire sen non pooir en patience et en tans convegnable



3 ne mie orguelleusement ne estrivant ne contredisant.



4 Et apres ce ke ele ara mostré sen escusement se tient li maiestire en ce que ele a comandé sache li desciple ke c'est ses preus.



5 et sor le fiance de l'aiue diu : face en charité cele obedience.





[Chapter 69]



Ke li une ne deffende l'autre en l'abeie. Precavendum.



1 Molt se doit on warder ke li une none ne deffende l'autre en l'abeie por nule aventure. ne li soit ausi com escus.



2 encor li soit ele procaine par lignage.



3 Onques de tel chose ne s'entremete none kar de ce poroient naistre grant escandele.



4 Et se aucune li fait : si en face on roide iustice.





[Chapter 70]



Ke li une ne fiere l'autre. Vetetur.



1 En abeie sunt defundues totes aatines.



2 Si atirons (247 a) et establissons ke li une des sereurs ne fiere l'autre se tele non cui li abeesse en a doné le pooir .



3 Celes qui meffont repregne on devant totes. por ce que les autres en aient peur.



4 Les enfans tiegne on en descipline dusque au quinsime an de leur aage. et doinst on tos warde.



5 Et ce face on en tote mesure et en tote raison.



6 kar ki aucune de fort aage ferra en aucune maniere sans comandement de l'abeesse. u les enfans meesmes batera desraisnablement et sans discretion : se li face on sentir le descipline del ordene



7 kar il est escrit. Ne fai autrui ce que tu ne vuels ke on le face.





[Chapter 71]

Ke li une suer obeisse l'autre. Obedientie.



1 Del bien d'obedience ne doit on mie seulement user l'abeesse : mais soit obediens li une suer l'autre.



2 Et sachent que par ceste voie iront eles diu.



3 Tot avant obeisse en au comandement l'abeesse : (247 b) et as persones qui por li sunt asises. A celes meesmes n'otrions mie ke eles facent privés comandemens.



4 Apres ce totes les mainsnées soient obediens leur ainsnées soigneusement et en tote carité.



5 Et se aucune est estriveresse : si le chastit on.



6 Et se li abeesse u aucune des ainsnées reprent aucune des mainsnées por quelque petite ochison.



7 u se ele sent le cuer d'aucune de ses ainsnées legierement corocié contre li u esmut aucun petit :



8 tant tost sans demorance se mete tiere. et gise tant devant ses piés ke cele esmute de cuer soit sanée par cele humilité.



9 Et se aucune ne dague ce faire : se li face on comperer del cors. u se ele est si roide que on ne le puist ploier : si le gete on hors de l'abeie.





[Chapter 72]



De le boine envie que nonains doivent avoir. Sicut est.



1 Ausi com il est une mauvaise envie amere ki desoivre de diu et maine infier :



2 si est une bone envie ki desoivre des vices. et maine diu. et parmenable vie.



3 Ceste envie (248 a) est une aatine de bien faire. Ceste envie doivent nonains avoir et enbrachier par ardant desirier.



4 ke totes se painent d'avancier et honeur li une l'autre.



5 et en porter en grant patience leur effertés et de cors et de meurs



6 et estre obediens estrif li une l'autre.



7 Nule ne quiere faire sen porfit mais l'autrui.



8 Chascune wart totes charité de sereur en chaste amor



9 et chascune crieme diu



10 et aint s'abeesse en pure et humle charité.



11 Nule chose ne mete avant ihesu crist



12 qui totes nos conduise ensanle vie parmenable. Amen.







[Chapter 73]



De ce que totes les choses ki apertienent droiture ne sunt mie en ceste riule. Regulam hanc.



1 Nos avons escrit ceste riule por ce ke nos ki le tenrons es abeies puissons mostrer ke nos aions en aucune maniére honestei de meurs u aucun comencement de religion.



2 Mais ki haster se vuelt de venir parfaite religion : li ensengnement des sains peres sunt (248 b) prest. qui parmainent ceus qui les wardent le hautece de perfection.



3 Kar quels escriture u quels parole de devine auctorité et del vies testament et del noviel ne mostre tres droite riule de vie humaine?



4 Quels livres des sains peres crestiens ne crie ke nos parvegnons le droit cours nostre segneur?

5 Les aventures des peres et leur establissemens et leur vie. et li riule nostre pere saint basile



6 ke sunt ce autre chose ke essample et estruisement de moines et de nonains bien vivans et obediens?



7 Et nos pareceus et mal vivans et negligens est hontes et confusions.



8 Or donques quicunques te vues haster de parvenir cel dolc pais del ciel : parfai l'aiue de diu les atiremens de ceste petite riule ki n'est fors comencemens de vie.



9 et puis se parvenras ces grans hauteces de doctrine et de viertus dont nos avons parlé devant par le conduit de diu ki te wart.






Return to Prologue
Return to Table of Contents
Return to Feminist Benedictine Rule Page




 

Rev. 12.ii.2000 / www.osb.org/aba/rb/feminine/dijon/dijon5.html